Les intellos dans les films

J’ai lu, dans la presse du samedi 26 février, le billet de Chantal Guy « Le Déclin, l’intelligentsia et Françoise Loranger ». Elle remarque que peu de films québécois s’ancrent dans le monde intellectuel, que ce soit avant ou après le Déclin de l’empire américain. D’emblée, je me demande aussi pourquoi ? Plusieurs pensent peut-être que les universitaires, ouf, quelle bande de plates…

Bien voyons donc.

Je côtoie des universitaires tout le temps et c’est peut-être insoupçonnable, mais ils sont fascinants pour leurs petits côtés ordinaires autant que pour leurs petits côtés extraordinaires. Je connais une Isa pour qui l’amour de la psycho n’a d’égal que celui des pâtisseries. Une autre, Brigitte, qui a le béguin pour Yann Perreau. Tenez, il y a Paul, un Ph.D. et un honoris causa, qui fait aussi un papi très engagé dans le conseil d’établissement de la future école secondaire de ses petits-enfants. Une Catherine, très drôle celle-là, qui a fait l’école de cirque. Un Raymond qui se rend dans les bingos pour analyser les profils des joueuses. Une Anita qui sort jusqu’aux petites heures du matin avec une bande de latinos déjantée. Des gens qui après tout, ne font pas que « pelleter des nuages » dans leurs bureaux sous des néons verts.

Et là je ne vous parle que d’intérêts. Au fil du temps, je parlerai de leurs nombreuses et sérieuses passions. Tous très différents ces profs, mais qui se rejoignent tous sur un plan très particulier: ce sont des apprenants éternels. C’est probablement ce qui me stimule le plus dans ce milieu, c’est-à-dire l’amour des questions qui mène parfois oui, parfois non, à des réponses.

Alors que j’étais thésarde, ma directrice qui avait toujours le mot juste pour me rassurer, me confiait que le processus de recherche nous apprenait à gérer l’incertitude. Que du chaos émergeait une forme, mais qu’il fallait être patient, flexible et travaillant.

On aime peut-être mieux voir un mec stéroidé désamorcer une bombe avec ses dents pendant qu’un alligator géant tente de faire de lui un cul-de-jatte. C’est beaucoup plus « cinématographique », surtout à l’ère du 3D et du HD, que de voir une bande d’intellectuels réfléchir et s’inspirer. Moi je trouve qu’il y a un trou là.

Et j’attends toujours vos suggestions de lecture (billet précédent).

A propos ratonnedebiblio

Elle fait le pari que les gens curieux ont une longueur d'avance dans la vie.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les intellos dans les films

  1. Sébastien dit :

    Puis-je me permettre de briser ta bulle😉
    Et si la curiosité intellectuelle et l’émerveillement dépassait le monde de la recherche universitaire ? Je crois qu’en grattant un peu, on trouve dans tous et chacun une ou des passions qui meublent l’esprit. Pour certains, curieux inassouvis, c’est plus probant; pour d’autre, il faut creuser un peu plus.
    J’ai d’ailleurs écrit qqchose de très « nerd » à cet effet😉
    Le modèle du carré de sable (http://sbarrette.blogspot.com/2010/08/le-modele-du-carre-de-sable.html)
    et le modèle de l’arbre (http://sbarrette.blogspot.com/2010/08/le-modele-de-larbre.html)
    … le tout sur plusieurs « post » qui se trouvent dans le nuage restreint du tag « MI ».
    Continue de publier, c’est original ton point de vue.

  2. Heureusement en effet que le monde intellectuel dépasse le monde universitaire ! Mais en fait, l’article de Chantal Guy soulevait l’absence de personnages liés au milieu intellectuel et par ricochet, liés au milieu universitaire pusiqu’il était question du Déclin de l’empire américain. Il y a bien quelques curés intellos dans les films québécois, mais ils sont bien souvent les têtes de Turc. Dommage.

    Je me lance sur tes articles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s