Zigotos, Adèle, Crotte de nez et les autres.

Avant même de voir ma vie envahie par mes deux enfants, j’achetais des livres de littérature jeunesse. J’aurais d’ailleurs pu à l’époque prétexter devoir le faire pour mon travail, mais à quoi bon puisque j’ai toujours ressenti un grand bonheur et une grande fierté de lire des livres destinés aux enfants et aux ados. Oui, je me suis fait prendre par Harry Potter et par Bella et Edward. Je me suis fait même prendre par tous les livres de Mario Ramos, sans parler des Zigotos. Ces derniers m’ont fait tordre de rire sur mon divan. Seule. Sans enfant à côté de moi.

J’ai une grande chance dans la vie, celle de contribuer à former des futurs enseignants, particulièrement sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Chaque fois que je présente un album, une bd, un petit roman, même un livre en plastique à faire flotter dans le bain de bébé, je pourrais entendre une mouche voler tellement les étudiants sont captivés. C’est devenu un truc. Quand on revient de la pause et que la dernière partie du cours s’annonce corsée, surtout devant des yeux qui s’endorment et des bouches qui aimeraient tellement discuter de la fin de semaine, je présente un livre jeunesse. Mon intervention est redoutable. Je connais, soyons clair, les points faibles de mes étudiants. Et ces points faibles sont parfois très étonnants.

Voici donc mes armes les plus fatales, celles qui systématiquement remontent ma cote de popularité auprès des étudiants et me permettent de terminer un cours dans la joie et surtout, l’attention. Il sera question ici de quelques albums, mais je promets d’aborder d’autres titres et d’autres genres dans des billets subséquents.

C’est moi le plus fort et C’est moi le plus beau.
Parce que nous avons tous secrètement ou délibérément envie de voir notre pire ennemi, un harceleur, un manipulateur, un beau parleur, recevoir la monnaie de sa pièce. Jouissif au maximum.

Crotte de nez.
Je sais. Nul besoin de me faire remarquer l’étrangeté de la situation. Des adultes de 21 ans, futurs enseignants, tripent sans exception sur cet album et l’assument, à mon plus grand bonheur et surtout, au grand bonheur de leurs élèves.

Les fantaisies d’Adèle. Pour ceux et celles qui n’ont jamais manqué d’originalité et qui se sont battus pour la garder.
À lire avec les petits parce que c’est drôle, puis avec des plus grands frustrés de toujours se faire dérober leurs bonnes idées.

La rédaction

Un texte intelligent, une histoire de Skarmeta qui donne froid dans le dos et un héros qui est beaucoup plus brillant qui le laisse croire. Un album à lire avec des grands élèves pour réfléchir sur la le vie beaucoup moins rose des enfants vivant sous un régime totalitaire.

Cropetite
Parce qu’à 5 ans, on est souvent trop petite pour un tas de chose, Cropetite montre aux petits lecteurs, aux petites lectrices et surtout à leurs parents qu’on devrait plutôt lui faire confiance, l’écouter et l’inclure dans nos activités. Pour stimuler la confiance et le sentiment de compétence. Et pour aborder cette époque fantastique des premiers sapiens.

Mon papa et Ma maman

Anthony Browne est un auteur dont les histoires me fascinent. L’auteur amalgame originalité et extrême simplicité avec un grand talent, autant dans le texte que dans les illustrations. Je n’ai jamais rien vu de tel. Mon papa et Ma maman sont d’une douceur et d’une vérité terriblement touchantes. À lire et à relire avec nos petits et pourquoi pas avec nos grands, pour se rappeler toute la naiveté, l’émerveillement et l’abandon qui caractérisent nos précieuses premières années de vie avec papa et maman.

J’ai pas dit partez !
Admettez que vous avez vu cette scène de mauvais perdant des centaines de fois… Je ne vous en dis pas plus sur l’histoire. J’adore ces albums, dont le schéma mise sur la répétition, le minimalisme, tout en étant riche en détails. Simple comme bonjour, mais comme tout ce qui est brillant de simplicité, fallait y penser !

C’est ainsi que je vous laisse partir sur les sites des librairies et j’attends, comme toujours, vos propres suggestions.

En attendant, voici une collection pas encore testée auprès des étudiants, mais bien testée auprès de ma fille, qui étrangement (ironie) se reconnait bien dans les histoires de Lily Têtue.
À lire avec notre princesse en bmx, notre ballerine en patins, notre pirate en jupe rose.

A propos ratonnedebiblio

Elle fait le pari que les gens curieux ont une longueur d'avance dans la vie.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Zigotos, Adèle, Crotte de nez et les autres.

  1. Merci d’avoir mentionné Lily Têtue!🙂

  2. Allo Ratonne,
    J’ai Louis-Raphaël sur les cuisses, il vient de s’éveiller et il est descendu me voir au sous-sol. J’ai cherché qqchose de plus agréable pour les yeux que des rapports « sérieux » et nous sommes tombé sur ce post. …il a tout de suite reconnu « Mon Papa » un de nos (de mes) préférés : « Aye on l’a ! ». Merci pour ce cadeau d’il y a fort longtemps toujours apprécié aujourd’hui.

  3. Wow, cela renforce encore plus mon intention de toujours offrir des livres en cadeau. Merci à vous 2 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s