Toujours pas, Immobile

Voici la scène du début de la semaine: je suis désespérée car j’ai un certificat cadeau d’une librairie, je me dis à tous les jours que je vais prendre quelques minutes pour bouquiner et me laisser choisir, mais le temps file et je me retrouve, soir après soir, « sur le carreau », sans livre et je souffre.

C’est alors qu’hier soir je me dis, bon, retournons vers un livre que j’avais jadis déposé à mi-chemin (il y a de cela 13 ans) pour ne plus le reprendre. Donnons-lui une chance. Ironiquement, il s’agit du roman Immobile de Ying Chen. Je ne me souviens plus de l’histoire, mais davantage d’un sentiment d’ennui profond et de désabusement. Je m’y replonge une page, deux pages, 6 pages, 15 pages et puis rien à faire. Cela ne colle pas. Seul le petit mot écrit sur la toute première page par Marie-Soleil, mon amie soleil, est venu m’atteindre. On peut avoir une amie avec qui on partage plusieurs passions, mais en matière de lecture, le système solaire ne saurait être assez grand pour représenter la distance qui sépare mes goûts des siens.

J’ai donc un roman à donner, amputé d’une première page généralement libre de toute écriture. Des intéressés ?

Et j’ai dépensé mon certificat cadeau, me suis bien gâtée mesdames messieurs, un nouvel italien vient de faire son entrée dans ma vie littéraire. Et cela promet.

A propos ratonnedebiblio

Elle fait le pari que les gens curieux ont une longueur d'avance dans la vie.
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s