Entre sincérité et mièvrerie


Il m’arrive d’avoir envie d’histoires vraies, de biographies, d’expériences racontées. C’est pour cette raison que j’ai lu et relu Passion d’Annie Leclerc de Nancy Huston, emprunté quelques biographies sur Léonard de Vinci, visionné à plusieurs reprises le film de Frida Kahlo. Plus grand que soi, il existe plus grand que soi et c’est bien là l’intérêt des biographies. Lorsque j’ai entendu parler, au printemps dernier, d’un best-seller du New York Times sur l’amitié véritable entre un vendeur d’art millionnaire et un ancien esclave devenu itinérant, je me suis dit, tout en me méfiant, que cela pouvait être inspirant. Après tout, ce qui est étonnant dans les histoires des gens est parfois, voire souvent, fascinant.

« Toujours écouter sa petite voix », nous disait-on, dans les cours de formation personnelle et sociale dans les années 1990. Comment ai-je pu oublier ce piston ? Les mois ont passé et en bouquinant à la librairie, je suis tombée sur la traduction de ce best-seller et je l’ai acheté, voilà, je ne sais trop pourquoi, malgré les doutes et l’impression qu’il serait pas mal question de Chrétienté et que j’aurais de la difficulté à me laisser transporter. J’ai peut-être cru que les auteurs avaient fait un effort de transcendance. Il y a des jours où la confiance nous inonde.

Et bien voilà, j’ai eu besoin de 4 semaines pour terminer ce bouquin, ce qui est long, trop long. Quelques témoignages, car oui, les auteurs de l’histoire sont les deux protagonistes pas du tout écrivains, sont sincères et touchants. Mais comment s’y plonger avec engouement quand je ne vis pas cette dévotion religieuse ?

Si je féliciterais certainement les deux héros d’avoir conservé leur prodigieuse foi alors qu’ils vivaient des épreuves difficiles, j’ai peine à m’imprégner de ce qu’ils ont appris et de la façon dont ils ont amélioré leur vie. Heureusement, Pennac nous a déjà donné le droit de sauter des pages et je l’ai exercé sans vergogne. Merci Daniel. J’aurais même pu ne jamais le terminer, mais je ne pouvais me résoudre à abandonner une lecture que j’ai tentée de poursuivre pendant 4 semaines.

Et merci à Dany Laferrière qui donne à l’instant ses suggestions de lecture à l’émission TLMEP. Et il parle, tiens donc, du Cantique des Cantiques. Ah bon ?

A propos ratonnedebiblio

Elle fait le pari que les gens curieux ont une longueur d'avance dans la vie.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s